Aller au contenu

L'utilité de la période de questions dans les séances municipales

L'utilité de la période de questions dans les séances municipales
Le Québec maintenant / Cogeco Média

La mairesse de Percé, Cathy Poirier, a démissionné en évoquant des attaques personnelles et un climat nocif. En entrevue avec La Presse, elle a critiqué la période de questions dans les séances municipales qu'elle considère «archaïque et plus nécessaire».

Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, discute avec Élisabeth Crête des bons et mauvais côtés de la période de questions.

«C'est souvent un exercice de politicaillerie, pas un exercice de transparence parce que c'est quinze fois la même question, là. On l'a compris. Tu sais, des fois il y a de l'incivilité, des fois c'est assez agressif, mais pour moi la solution c'est de contrôler la période de questions, pas de l'abolir.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Une application qui répertorie les fréquenteurs en série
«On a quand même vu toujours un Joe Biden qui est de plus en plus faible»
«Ça peut apporter des bonnes retombées économiques et des fois du surtourisme»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00