Aller au contenu
Retard scolaire

Des parents engagent des tuteurs pour leurs enfants

Des parents engagent des tuteurs pour leurs enfants
Une adulte aide un élève. / Getty Images

De plus en plus de parents engagent des tuteurs afin d’aider leurs enfants dans leur réussite scolaire. La grève des enseignants a été particulièrement dure pour certains enfants qui ont manqué 24 jours d’enseignement dans certaines écoles de Montréal à l’automne 2023.

Maintenant que les classes sont terminées, est-ce qu’on devrait donner une pause aux élèves ou continuer l’enseignement des notions pour s’assurer qu’ils soient à jour pour la prochaine rentrée?

L'animatrice, Élisabeth Crête, en discute avec la Dre Johanne Lévesque, neuropsychologue.

Est-elle surprise de voir la demande pour des tuteurs exploser?

«Non, pas du tout, parce qu'il y a beaucoup de parents inquiets. Un peu avant la grève, il y a eu la pandémie. Donc, déjà, ça a créé des carences chez certains élèves. Ensuite, il y a eu la grève, donc, il y a des enfants qui ont vraiment accumulé un certain retard qu'ils n'ont pas réussi à rattraper. Donc non, ça ne me surprend pas qu'il y ait des parents qui aient recours à du tutorat à ce moment-ci, même durant l'été.»

On l'écoute...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«Vive les animaux! Montréal, banlieue, n'importe où!» -Caroline Legault
Kevin Bates Breault, Chef exécutif et associé, restaurant Sekoya
«Je ne suis pas prêt à dire que c'est un point tournant»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le midi
En direct
En ondes jusqu’à 15:00