Aller au contenu

L’histoire d’une œuvre d’art morte, aussitôt née

L’histoire d’une œuvre d’art morte, aussitôt née
Meeker Guerrier / Cogeco Média

Les gens sont cons... Tel est l'angle d'attaque de Meeker Guerrier sur l'histoire d'une oeuvre d'art publique, installée à la fois à New York et à Dublin, où les gens pouvaient se voir d'un côté et de l'autre de l'Antlantique.

Une idée chouette à la base. Or, on a été dans l'obligation de retirer l'oeuvre de la rue. La raison: les gens sont cons, estiment Meeker Guerrier et Patrick Lagacé. 


On les écoute sur cette histoire... 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Des fonctionnaires ne veulent pas retourner au bureau trois fois par semaine
Aide médicale à mourir: «Ça appartient à chacun»
«C'est là que j'ai réalisé à quel point la musique peut réconforter des gens»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports week-end
En direct
En ondes jusqu’à 12:00