Aller au contenu
La ministre libérale dévoile un pan de sa vie

«C'est encore tabou, la question de l'avortement» -Soraya Martinez Ferrada

«C'est encore tabou, la question de l'avortement» -Soraya Martinez Ferrada
La ministre libérale Soraya Martinez Ferrada / La Presse Canadienne

La ministre libérale Soraya Martinez Ferrada a révélé avoir subi un avortement à 18 ans lors d'une séance à la Chambre des communes, suscitant des applaudissements de la part de ses collègues libéraux, bloquistes et néo-démocrates, tandis que les conservateurs sont restés réservés. 

Pourquoi la ministre du Tourisme a-t-elle senti le besoin de dévoiler ce pan de sa vie?

«Ce qui m'a amenée à aller plus loin, à partager mon expérience personnelle, c'est que le gouvernement conservateur, donc un des membres du gouvernement de l'opposition du Parti conservateur, venait de déposer pour une troisième fois une pétition qui visait sensiblement à questionner la vie d'un fœtus et donc un peu par la porte d'en arrière remettre en question le droit à l'avortement. Et je me suis dit que je ne peux pas juste dire que je suis pro-choix. Je dois démontrer que je suis pro-choix. Parce que pour combattre ou protéger les droits des femmes, il faut avoir, je pense, comme femmes, le courage de briser les silences et les tabous. Et c'est encore tabou, la question de l'avortement.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«Je crois qu'elle pourrait être de retour» - Barnev
Êtes-vous un bon ami?
L'habit d'une enseignante de 6e année soulève le débat

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00