Aller au contenu
Mathieu Choinière veut être échangé

Des négociations difficiles avec le CF Montréal

Des négociations difficiles avec le CF Montréal
Mathieu Choinière / Minas Panagiotakis/Getty Images

Écoutez les manchettes sportives avec Jeremy Filosa au micro de Patrick Lagacé.

Après avoir confirmé que les Maple Leafs de Toronto seront encore privés d'Auston Matthews, jeudi soir, contre les Bruins de Boston, Jeremy Filosa s'attaque au dossier de Mathieu Choinière.

Ce dernier a demandé au CF Montréal de l'échanger. Pourquoi?

«Choinière est un joueur qui est avec l'Académie de l'Impact de Montréal depuis qu'il a dix ans. Il gagne présentement 279 000 $. Il était l'année passée le joueur le plus utile de l'équipe et il est allé au match des étoiles. C'est un membre important de l'équipe. Là, il faut mentionner que les joueurs de sa trempe, qui font plus ou moins le même rôle que lui dans la MLS, gagnent entre 750 000 $ 1,3 million $ Alors, on n'est pas proche....»

Selon The Athletic, les négociations entre le clan Choinière et le CF Montréal sont au point mort. Ce n'est pas une première pour les joueurs Québécois au sein de l'organisation montréalaise.

«Le problème, c'est que le CF Montréal se pète les bretelles en disant toujours l'Académie, l'Académie, l'Académie... C'est bien beau, mais quand ces gars-là arrivent dans les ligues majeures et qu'ils performent bien, et là, à un certain moment donné, ils doivent être rémunérés comme les autres. On leur donne toujours du fil à retordre», souligne Filosa.

«Samuel Piette a eu des difficultés de négociations. Patrice Bernier a eu des difficultés de négociations. Même chose pour Mauro Biello, quand il était entraîneur-chef, c'était un des moins payés de la Ligue. Même chose pour Wilfried Nancy, qui gagne maintenant plus d'un million de dollars (à Columbus).

«C'est une tendance qui doit arrêter. C'est beau quand les gars arrivent dans le circuit majeur et qu'on est capable de les vendre pour plusieurs millions $, comme ça a été le cas pour Ismaël Koné. Mais quand les gars performent et qu'ils sont ici, bon sang qu'on a de la misère à les respecter et à les payer à leur juste valeur. Et là, il y en a un qui se tient debout et qui dit: ''Moi je veux être payé à ma juste valeur, sinon échangez-moi, je vais aller jouer ailleurs''.

On écoute Jeremy Filosa...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

«Avec la pandémie, beaucoup de difficultés sont ressorties» -Meeker Guerrier
«C'est comme si l'administration Plante se réveillait tout à coup!»
«Tu veux aider ces gens-là, mais pas retrouver des seringues dans tes marches»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00