Aller au contenu

«L'ONU utilise le mot famine pour décrire ce que vivent les Gazaouis»

«L'ONU utilise le mot famine pour décrire ce que vivent les Gazaouis»
La revue de presse de Paul Arcand / Cogeco Média

Lors de sa revue de presse, mardi matin, Paul Arcand aborde plusieurs sujets d'actualité, dont la situation humanitaire à Gaza, alors que le conflit entre Israël et le Hamas se poursuit depuis 200 jours.

«Pour la première fois, l'ONU utilise le mot "famine" pour décrire ce que vivent les Gazaouis. Et au rythme où vont les choses, le terme famine, parce qu'il y a des critères pour l'établir, on pense que dès les prochains jours, les prochaines semaines, ce sera malheureusement le cas.

«Et on donne des exemples d'enfants, des bébés qui sont nés depuis le début de la guerre, qui sont incapables d'avoir accès à des préparations, à de la nourriture, à de l'eau, des enfants qui ne mangent pas pendant une journée, deux jours, trois jours. Les parents tentent désespérément de vendre certains de leurs biens pour être capables d'avoir un peu d'argent. Mais même à ça, malgré le discours officiel, l'aide alimentaire et l'aide humanitaire demeurent extrêmement compliquées. On ne peut même pas avoir assez d'eau, par exemple, pour faire de l'agriculture de base, pour être capable de produire un certain nombre d'aliments.»

Pendant ce temps, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou promet de poursuivre l'objectif: détruire le Hamas. 

Le plus récent bilan, publié par le ministère de la Santé du Hamas, fait état de 34 183 personnes tuées dans la bande de Gaza.

Autres sujets abordés:

  • De nombreuses arrestations en marge des manifestations pro-Palestine sur les campus des grandes universités américaines.
  • En Russie, des prisonniers seraient appelés au front, car il n'y a pas assez de volontaires et de combattants dans la guerre contre l'Ukraine.
  • Résumé du procès de Donald Trump.
  • Les élèves du Québec sont très souvent absents de l'école, a révélé La Presse mardi après avoir consulté des données du ministère de l'Éducation.
  • Nouvelle étude de l'OQLF: le fameux «Bonjour-Hi» est en progression et le nombre de plaintes augmente.
  • Les jeunes parlent en anglais entre eux à l'école, même s'ils fréquentent l'école française (Journal de Montréal).
  • Mauvaise dépouille envoyée à la famille: que font les services consulaires canadiens?
  • Mégaprojet de Honda en Ontario: injection monstre de fonds publics pour attirer le géant japonais de l'automobile.
  • Problèmes financiers de Juste pour rire: Gilbert Rozon s'en prend aux actionnaires.
  • Grève de deux jours à la SAQ.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Vol de 75 vaches: «Ce sont des gens qui sont extrêmement bien organisés»
«Trappe à tickets»: «Une contravention incite à changer un comportement»
Marwah Rizqy parle de son amour pour la série «Le bureau des légendes»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00