Aller au contenu
Après 20 ans d'existence

Le bar à vin Pullman sur ses derniers milles

Le bar à vin Pullman sur ses derniers milles
Le bar à vin Pullman sur ses derniers milles / Carlo Prearo / iStock / Getty Images Plus

Après deux décennies d'existence, le bar à vin Pullman, situé sur l'avenue du Parc à Montréal, fermera ses portes dans un mois environ.


Écoutez Catherine Bélanger, copropriétaire et fondatrice du bar à vin Pullman, du vignoble Pinard et filles et du comptoir Moleskin, au micro de Paul Arcand.


Plusieurs raisons expliquent cette décision, dont une «grosse hausse» de loyer.

«On négocie avec un nouveau propriétaire. L'édifice a été vendu pendant la pandémie, en plein cœur de la pandémie. À l'époque, on avait de bonnes conditions à notre bail avec un droit de premier refus. Mais bon, c'est évident que dans les circonstances où on était fermé, on ne savait pas ce qui allait arriver. On n'avait pas de revenus, on n'était pas vraiment en bonne position pour racheter l'édifice.

«Donc, depuis la pandémie, on fait affaire avec un nouveau propriétaire, puis on ne s'entend pas sur le prix, mais aussi sur plusieurs autres conditions, comme la vocation de l'édifice, des rénovations etc. Bref, trop d'incertitudes aussi.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Christian Dubé accuse les médecins de famille de prendre les patients en otage
Retour à la normale pour les camps de vacances
Négos avec la FIQ: «On ne reculera pas sur la souplesse» -Sonia Lebel

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00