Aller au contenu
Pour tout savoir sur le testament

Le testament, une façon de se protéger au maximum

Le testament, une façon de se protéger au maximum
L'importance du testament / ilkercelik / E+ / Getty Images

Plusieurs personnes considèrent le testament comme un sujet tabou. Au Québec, près d'une personne sur deux n'en a pas. Pourtant, faire son testament, c’est un geste de protection. 


Écoutez Sylvianne Fréchette, notaire et vulgarisatrice juridique chez Éducaloi, répondre à toutes les questions concernant le testament.


Y a-t-il un âge idéal pour décider de faire ton testament? 

«Quand on a des enfants, ça peut être vraiment pertinent. Un, parce que dans le testament on peut nommer des tuteurs, donc des personnes qui vont venir s'occuper de nos enfants en cas de décès, mais aussi pour prévoir l'âge de remise (héritage) si on a des enfants. Donc, la loi prévoit qu'on touche l'héritage à 18 ans. Peut-être que c'est pas ça qu'on veut pour ces enfants. Peut-être qu'on voudrait remettre un tiers à 18 ans, un autre tiers à 21 et un autre tiers à 25 par exemple.»

Mme Fréchette suggère aussi de relire le testament après un certain nombre d'années.

«On recommande au moins de le lire à chaque trois ou cinq ans ou à chaque fois qu'il y a un changement important dans notre vie. Donc, quelqu'un qui arrive ou quelqu'un qui part aussi, quelqu'un qui était mentionné. Puis, parfois, on oublie ce qu'on a mis dans notre testament, on oublie qu'on a nommé un ami ou une amie, puis là, finalement, la relation s'est effritée...»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Bourse: une perte financière de 9,2 milliards $ pour CrowdStrike
Les crimes à caractère sexuel en hausse dans les transports collectifs
«C'est vraiment CrowdStrike qui a échappé la balle» -Jacques Sauvé

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00