Aller au contenu

Le Québec, une bibitte à part dans le monde: 42% des couples en union libre

Le Québec, une bibitte à part dans le monde: 42% des couples en union libre
Élisabeth Crête / Cogeco Média

La situation particulière du Québec, où près de la moitié des couples vivent en union libre, demandait un encadrement juridique particulier pour ces personnes. Or, les avis sont partagés quant à la réforme du droit familial présentée par le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barette. 


Écoutez Jérémie Ghio revenir sur la création de ce nouvel encadrement juridique dans la réforme du droit de la famille. 

«Ce que ce que ce que le projet de loi du ministre Jolin-Barrette propose, c'est quatre éléments fondamentaux. Le partage des biens, donc meubles, voiture, maison à 50 %, à partir du moment où on a un enfant en union libre. Le deuxième aspect, c'est le droit compensatoire, la maison familiale et l'encadrement de la violence judiciaire. Parce qu'au Québec, on est une bibitte à part dans le monde, on a 42% de nos couples qui vivent en union libre. C'est plus qu'en Suède, c'est plus qu'en Grande-Bretagne, c'est plus qu'en France et plus que partout ailleurs au Canada. Donc il fallait venir encadrer ces couples-là.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«Ça montre que PSPP est capable d'occuper l'espace médiatique»
«Le danger c'est de penser que c'est la solution magique» -Alain Létourneau
«On l'oublie, mais vraiment, on est bien au Québec!» -Jérémy Demay

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30