Aller au contenu
Les femmes, principales victimes des «deep fakes»

«C'est une arme de destruction massive» -Léa Clermont-Dion

«C'est une arme de destruction massive» -Léa Clermont-Dion
Les bureaux de Google / Noam Galai / Contributor / Gettyimages

Le phénomène du «deep fake», qui avec l'intelligence artificielle, utilise le visage d'une personne et le transpose sur une scène pornographique par exemple, est en constante augmentation et fait d'importants dommages collatéraux.

Les victimes, pour la très grande majorité des femmes, en sont traumatisées. La vidéo ou la photo hyper truquée est si bien exécutée que c'est (trop souvent) à s'y méprendre. 

Une étude publiée dans le New York Times dévoile que près de 99% des vidéos hyper truquées ciblaient des femmes et des jeunes filles.

«C'est une arme de destruction massive», note Léa Clermont-Dion, un phénomène absolument terrifiant. 


Écoutez Léa Clermont-Dion autrice, réalisatrice et documentariste au micro de Patrick Lagacé sur les dangers inhérents au phénomène du «deep fake». 

«Ces images-là peuvent être récupérées par des sites pornographiques. Donc, on dit dans l'étude que sept sites de porno sur dix proposent du contenu, des fakes, donc d'innocentes personnes qui n'ont jamais donné leur consentement pour être là-dessus. Parfois, c'est de la pornographie juvénile. Et un outil sur trois de deep fakes présente de la porno. Puis, ce qui m'a scandalisée, c'est aussi de constater que Google réfère, donc quand tu fais des recherches pour, par exemple, de la pornographie ou autre, il te réfère à ces sites-là de deep fakes et ils sont conscients d'ailleurs à Google de ce phénomène-là. On les a questionnés notamment au Sénat américain, mais leur réponse est: ”on fait notre possible”. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

3e place dans un sondage : la CAQ semble en avoir plein les bras aujourd’hui
Stopper l’exode de travailleurs de la santé de l’Outaouais vers l’Ontario
Le défi d'élever ses enfants en ville

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30