Aller au contenu

Une solution pour le Stade olympique qui aurait coûté dix fois moins cher

Une solution pour le Stade olympique qui aurait coûté dix fois moins cher
Le stade Olympique à Monrtréal / La Presse Canadienne

En cette journée internationale du bonheur, le Québec serait la 6e nation la plus heureuse au monde! Or, ce qui risque de fâcher de nombreux Québécois, c'est d'apprendre que le gouvernement, concernant la rénovation du Stade olympique, a écarté une solution qui aurait coûté 10 fois mois cher que celle retenue aux coûts de 870 millions par Caroline Proulx, ministre du Tourisme. 


Écoutez Vincent Brousseau-Pouliot, journaliste à La Presse qui signe un article ce matin sur le toit du Stade olympique en discuter au micro de Nathalie Normandeau. 

«Alors ma question c'est pourquoi est-ce qu'on n'a pas réévalué en disant: "on a une solution qui coûte au moins dix fois moins cher?" Et le gouvernement n'a pas voulu  donner d'explication là-dessus. Quand on regarde le document, la raison pourquoi, c'est que parmi les critères qu'on avait pour évaluer ce qu'on allait faire avec notre stade, le Parc olympique a dit qu'il fallait absolument que le stade soit ouvert douze mois par année.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Coucher avec une femme de 50 ans quand t'en as 25… Qui en profite le plus?
«Des parents ne peuvent même plus nourrir leur bébé naissant...»
Pour ou contre le retour du crayon et de la craie en classe?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00