Aller au contenu

«C'est pas que je veux excuser sa maladresse, mais je me mets à sa place»

«C'est pas que je veux excuser sa maladresse, mais je me mets à sa place»
L'actualité décortiquée par Geneviève / Cogeco Média

En réaction à la vague de féminicide, le gouvernement du Québec c'était engagé à permettre la construction de nouvelles maisons d'hébergement pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale. 

La ministre de l’Habitation, France-Élaine Duranceau a prit position en affirmant que le financement des projets de maisons d'hébergement pour les femmes victimes de violences est trop élevé. 

Les réactions sont vives, particulièrement sur les réseaux sociaux. 

«La violence conjugale, c'est un sujet important dans la société en ce moment et elle devrait en être consciente. Et ce n’est pas la première fois qu'elle se met dans l'eau chaude. Rappelle-toi toute la saga sur la cession de bail et tout ça où elle avait eu des propos fort maladroits. Elle s'était fait vilipender aussi à ce moment-là. Je trouve que la ministre du rang, ça manque si on veut, d'humanité dans sa façon dont elle présente les choses. Et on dirait que c'est un manque d'expérience au niveau de la communication », mentionne Geneviève. 

«La vérité, c'est qu'il manque cruellement d'espace et on doit malheureusement dire à des femmes de rappeler demain, puis ça, c'est inacceptable, inacceptable.»

Écoutez Geneviève Pettersen décortiquer et nuancer les propos de la ministre Duranceau au micro de Luc Ferrandez.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Crise du logement et xénophobie au Mexique
«Ç'a toujours été difficile l'école» -Francisco Randez
Est-ce que les cabanes à sucre sont à la hauteur de nos attentes?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30