Aller au contenu
Laval récupère 60 millions$

«On ne saura probablement jamais le montant exact qui a été détourné»

«On ne saura probablement jamais le montant exact qui a été détourné»
Stéphane Boyer / La Presse Canadienne

Le maire de Laval, Stéphane Boyer, a fait le bilan mardi matin de la lutte contre la corruption et la collusion. Selon ce dernier, depuis le départ de Gilles Vaillancourt, la Ville a intenté plusieurs recours et a pu récupérer 60 millions de dollars. 

Écoutez le maire apporter des détails au micro de l’animateur Luc Ferrandez.

«En 2013-2014, quand il y a eu la commission Charbonneau, il y a eu des nouveaux maires, puis, ils sont passés à autre chose. Mais, il n'y a pas eu vraiment de retour de la justice. Il y a beaucoup de gens à l'époque qui disaient: "Ça sert à rien que vous intentiez des poursuites, c'est juste les avocats qui vont s'en mettre dans les poches et vous ne verrez jamais la couleur de l'argent''. Mais là, force est de constater aujourd'hui qu'on a réussi à aller chercher une somme considérable.»

«C'est plus d'une centaine d'entreprises et d'individus que nous avons poursuivis dans les dix dernières années et avec lesquels on a eu des jugements ou des ententes pour reprendre cet argent.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Crise du logement: «Legault a profondément tort»
Journal d'une écolo en banlieue: écoresponsable et banlieusarde, ça existe?
Les OVNIS ne sont pas populaires en Australie

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00