Aller au contenu
Négligence envers les normes environnementales

La Fonderie Horne va-t-elle fermer?

La Fonderie Horne va-t-elle fermer?
Une vue sur une partie de la Fonderie Horne / Archives La Presse Canadienne

Dans un rapport d’enquête publié, mardi, sur l’intoxication d’un travailleur à la Fonderie Horne, survenues en avril 2023, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) estime que la compagnie a sous-estimé les risques associés aux contaminants.

L’Agence QMI explique dans un article que l’accident est survenu lors de procédure de nettoyage d’un réservoir. Alors, «un travailleur sous-traitant avait alors été enseveli sous des poussières toxiques, dépourvu de protections adéquates».

Dans un autre texte de Thomas Gerbet, paru sur le site web de Radio-Canada, on apprend que les propriétaires de la Fonderie Horne ont annoncé au gouvernement Legault que leur engagement d'investir massivement pour réduire les émissions d'arsenic n'est plus garanti. Visiblerment, ils ne veulent pas atteindre les normes fixées par Québec.

Existe-t-il une porte de sortie?


Écoutez Alejandra Zaga Mendez, porte-parole de Québec solidaire en matière d’environnement, qui parle de ce rapport avec l’animateur Luc Ferrandez.


«La seule porte de sortie qui existe est celle de respecter les normes québécoises en matière de contamination de l’air. C’est ce qui est demandé par tout le monde. Je dois rappeler que la fonderie appartient à la multinationale anglo-suisse Glencore, qui fait des milliards de dollars. L’entreprise a la capacité d’investir. Sa stratégie est de faire peur au monde…»

La Fonderie Horne emploie environ 600 travailleurs et génère 1400 emplois indirects, principalement en Abitibi-Témiscamingue.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Des milliers de milliards de cigales sur le point d'émerger aux États-Unis
JO de Paris: l'eau de la Seine échoue les tests!
Crise du logement et xénophobie au Mexique

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Balados du dimanche
En direct
En ondes jusqu’à 20:00