Aller au contenu

Deux corps sans vie découverts dans une résidence de Laval

Deux corps sans vie découverts dans une résidence de Laval
Deux corps sans vie découverts dans une résidence de Laval / Carl Marchand / Cogeco Nouvelles

Deux corps ont été trouvés dans une résidence de Laval mercredi et les informations qui circulent sont très troublantes. Il s’agirait d’un meurtre suivi d’un suicide. Le suspect dans cette histoire aurait été condamné pour le meurtre de sa conjointe en 2000.

Les deux corps seraient ceux d'un homme de 43 ans et d'un homme de 67 ans. Ils ont été retrouvés inanimés à l'intérieur d'un appartement de la rue d'Orly, dans le secteur de Laval-des-rapides.

Écoutez Bénédicte Lebel, chroniqueuse aux affaires criminelles et policières à notre antenne avec Paul Arcand, donner les détails connus de cette affaire à Philippe Cantin.

«L’affaire, c'est qu'il y a un collègue du suspect qui aurait reçu une photo très troublante, avec des images qui laissaient croire qu'il avait pu se passer quelque chose», dit la chroniniqueuse. 

«Donc, le SPVM a contacté les policiers de Laval, étant donné que c'était quand même inquiétant. Il y a le groupe d'intervention de la police qui s'est déplacé sur place. C'est un gros immeuble avec plusieurs logements à l'intérieur. Et là, on a cogné. On n'a pas été capable d'entrer à l'intérieur. On a défoncé la porte du côté du groupe d'intervention. À l'intérieur, ils ont trouvé les corps inertes des deux hommes. C'étaient des morts évidentes. Et la théorie, pour l'instant, c'est qu'il s'agirait d'un meurtre suivi d'un suicide.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Bénédicte Lebel

Un homme aurait tué sa femme pour ensuite s'enlever la vie
Fraude envers le CHUM: une famille risque jusqu’à huit ans de prison
«Le projet PatronYme a dirigé drastiquement l’enquête vers Marc-André Grenon»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00