Aller au contenu

Quand les applications de rencontres deviennent une addiction

Quand les applications de rencontres deviennent une addiction
Maude Goyer / Cogeco Média

Le mois de février, depuis quelques années, est associé à une tentative de sensibilisation à notre consommation d'alcool, mais une autre sorte de désintox est entreprise par beaucoup de gens, à savoir celle des applications de rencontres.

Écoutez Maude Goyer, journaliste, chroniqueuse, autrice et conférencière en parler au micro de Patrick Lagacé.

«Les applications de rencontres, ça peut devenir difficile pour la santé mentale. Je me suis plongée dans cet univers pour un article à venir et j’ai parlé à des dizaines de femmes, et il se passe beaucoup de choses. Les applications de rencontres, c'est un peu comme le Far West, la jungle. Il y a du rejet, il y a du ghosting, cette manie de quitter de façon impromptue, sans avertissement. Il y a du chantage, évidemment, il y a des ruptures, il y a du catfish, de la fraude par vol d'identité. Il y a évidemment l'envoi de photos non sollicitées, il y a des mensonges, il y a des rendez-vous ratés... Bref, jusqu'à quel point, à un moment donné, quelqu'un peut prendre du rejet. Ça devient difficile pour la valeur, la façon qu'on se valorise.»

«Et il y a aussi l'aspect addiction, c'est-à-dire que les applications de rencontres deviennent une façon de se divertir, d'avoir de l'adrénaline et de la dopamine. Il y en a qui se débranche pour une fin de semaine et se disent que ça leur manque trop de swiper.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Maude Goyer

Psychothérapie: «le lobby pro-thérapie est immense»
«On n'est pas capables de prédire la trajectoire» -Maude Goyer
Des centaines d’experts réunis à Cannes pour un festival sur l’IA

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30