Aller au contenu
La peine de mort et la science

«Le corps était condamné à être livré à la médecine» -Jean-François Nadeau

«Le corps était condamné à être livré à la médecine» -Jean-François Nadeau
Patrick Lagacé / Cogeco Média

En Alabama, aux États-Unis, un condamné à mort a été exécuté par inhalation d'azote vendredi dernier. 

Face à cette triste première mondiale, le chroniqueur Jean-François Nadeau se penche sur les liens entre la peine de mort et de la science, d'un point de vue historique, mardi, au micro de Patrick Lagacé.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles
Wendy’s et la limite de la tarification dynamique
Le ministre Fitzgibbon blâme de nouveau les journalistes

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00