Aller au contenu
Négociations dans le monde de l’enseignement

«Il faut être idéaliste pour changer les choses; c’est exigeant d’être syndiqué»

«Il faut être idéaliste pour changer les choses; c’est exigeant d’être syndiqué»
Des étudiants et un enseignant dans un classe / Getty Images

Deux autres syndicats reliés à la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) ont rejeté jeudi l’entente de principe proposée par le gouvernement du Québec.

Pour le moment, quatre syndicats ont voté pour, et quatre autres ont voté contre.

Il ne reste que le syndicat local de la Haute-Yamaska en Montérégie à se prononcer lors de leur assemblée générale, qui aura lieu mercredi.

Le Syndicat de l’enseignement des Seigneuries a rejeté à 58 % l’entente tandis que le Syndicat de l’Enseignement de la région de Québec a également refusé l’accord, à 60 %.


À l’émission de Luc Ferrandez, vendredi, écoutez Sylvain Mallette, ancien président de la Fédération autonome de l’enseignement de 2013 à 2022. Cet enseignant de secondaire 5 fait partie de la FAE.


«C’est une entente qui vient modifier considérablement les conditions de travail, alors c’est normal que les assemblées soient longues. On parle d’un contrat pour cinq ans. […] Il faut être idéaliste pour changer les choses. C’est exigeant d’être syndiqué. […] Il n’y aura pas deux salaires de profs au Québec. Ceux de la FAE auront le même que celui des autres syndicats. À terme, on aura le salaire qui aura été négocié par le Front commun.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Le gouvernement a-t-il surévalué sa capacité de développer le gaz naturel?
Trop de sucre dans nos aliments... à quand une plus grande sensibilisation?
Consultation sur la mobilité à Québec: «Un exercice qui n’est pas sérieux»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00