Aller au contenu
Quitter pour faire de l'esthétique au privé

«Moralement, je ne sais pas comment tu fais pour vivre avec ça» -Luc Ferrandez

«Moralement, je ne sais pas comment tu fais pour vivre avec ça» -Luc Ferrandez
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Des médecins qui ont été formés par le système public se tournent vers le domaine des soins esthétiques et au privé. Est-ce qu'on devrait obliger ces médecins à rembourser la facture de leurs études quand ils quittent pour travailler au privé?

Voilà la question sur laquelle se penchent les commissaires Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez jeudi matin au micro de Paul Arcand.

Pour Nathalie Normandeau, non ce ne serait pas une bonne façon de faire, mais on devrait s'atteler à réduire la paperasse des médecins qui accaparent jusqu'à 30% de leur temps pour améliorer grandement leurs conditions de pratique.

Du côté de Luc Ferrandez, on doit s'assurer de miser sur la disponibilité des médecins et d'aider ceux qui travaillent dans le milieu public, mais il faut que ceux qui décident de quitter le navire soit assument la totalité des coûts de leur formation. Il se questionne aussi sur la moralité de certains médecins qui font le choix d'offrir des traitements futiles plutôt que de faire honneur à leur profession.

«Il y a même une question morale, c'est aller faire de l'augmentation des lèvres dans une clinique... Quand tu es médecin, moralement, je ne sais pas comment tu fais pour vivre avec ça quand tu vois que telle personne est morte à l'urgence et pas pu rencontrer un médecin. Mais toi, tu fais juste des injections dans les lèvres.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Le vélo cargo pourrait-il remplacer l'auto?
L'héritage de Françoise Hardy
La gagnante de Rolland Garros Iga Świątek accueillie par Taylor Swift

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00