Aller au contenu
Offre du gouvernement

Une lueur d'espoir pour les négociations avec les enseignants?

Une lueur d'espoir pour les négociations avec les enseignants?
Philippe Cantin / Cogeco Média

Le gouvernement du Québec a déposé, mardi, une offre aux deux syndicats de l'enseignement. Lueur d'espoir?

En conversation au micro de Patrick Lagacé, Philippe Cantin pense que oui.

«Et on sent que le gouvernement mise très, très, très gros là-dessus. On a entendu tantôt le ministre de l'Éducation Bernard Drainville dire qu'il y avait des avancées de la part du gouvernement dans cette offre-là. Maintenant, est-ce que ça sera la satisfaction des syndicats?

«ll y a quand même des signaux positifs. On a dit qu'il y avait eu des progrès à la table des négociations, qu'on était encore loin d'une entente. Mais là, avec un dépôt manifestement très significatif, on sent que le gouvernement est allé le plus loin qu'il peut, en tout cas à l'heure actuelle, pour les clauses sectorielles avec les enseignants et les enseignantes.

«Il faut bien mentionner que là, on ne parle pas nécessairement d'argent, on parle des clauses sectorielles, c'est-à-dire composition de classe, et tout ça. Pour les négociations salariales, c'est à la table intersectorielle.»

Cela dit, pour le règlement global - tout le secteur public - avant Noël, ça n'arrivera pas.

«La voie de passage avec les infirmières, elle n'est pas encore trouvée. D'ailleurs, aujourd'hui, les infirmières ont demandé la nomination d'un conciliateur, ce que le ministre du Travail, Jean Boulet, a accordé. Donc là, il y aura un conciliateur qui sera au dossier. Mais quand tu lis le commentaire sur le réseau X de la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé, Julie Bouchard, c'est clair qu'on est encore très, très, très loin.

«Et elle dit sur des enjeux, je la cite: «Sur des enjeux fondamentaux comme la gestion du temps supplémentaire, les ratios et la compensation des inconvénients, nous sommes toujours très éloignés.»

«Alors quoi? On est aujourd'hui le 19 décembre et on est encore très éloignés sur des enjeux qu'on connaît depuis des mois? Je trouve ça vraiment renversant de voir qu'on n'a pas progressé davantage.»

Autre sujet traité:

  • Une bonne fin d'année pour Vladimir Poutine

On écoute Philippe Cantin...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

La nouvelle Guerre des étoiles des puissances militaires
Le rêve du Québec de demain doit-il être celui qu'il était dans le passé?
La mort de Navalny: des conditions brutales d’emprisonnement

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les grands titres
En direct
En ondes jusqu’à 05:30