Aller au contenu
Assemblée nationale

«Exploiter les femmes» : pourquoi ces propos s'ajoutent-ils au lexique interdit?

«Exploiter les femmes» : pourquoi ces propos s'ajoutent-ils au lexique interdit?
Philippe Léger / Cogeco Média

Une nouvelle expression s’est ajoutée samedi à l’importante liste du vocabulaire non parlementaire de l’Assemblée nationale. Ce sont les propos «exploiter les femmes», prononcés par la députée solidaire de Sherbrooke, Christine Labrie, cette semaine.

Pourquoi ces paroles méritent-elles ce traitement? C'est la question sur laquelle se penche Philippe Léger, dimanche, à l'émission Même le week-end.

«Christine Labrie parlait des négociations entre les syndicats et le gouvernement. Puis elle disait essentiellement que le gouvernement participait à une violence économique envers les femmes parce qu'elle refusait de donner un salaire qui, grosso modo, égalait ou dépassait l'inflation. La présidente de l'Assemblée nationale, Nathalie Roy, a pensé que ces propos ne méritaient pas d'être nommés au Salon bleu. C'est sur que je trouve ça un peu violent de dire quelque chose du genre, mais est-ce que ça mérite d'être un propos non parlementaire?» 

Il ajoute que Christine Labrie et Gabriel Nadeau-Dubois ont fait une publication sur les réseaux sociaux en disant que même si ces propos-là ne seront plus permis au Salon bleu, ils continueront de le penser à Québec solidaire.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Léger

Embouteillages: Paris, la pire ville au monde
Coûts élevés des vacances: est-ce que ça change vos plans?
«Je comprends la colère des citoyens» - Philippe Léger

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La Poche Bleue
En direct
En ondes jusqu’à 21:00