Aller au contenu
L'édito de Luc Ferrandez

Train de vie princier de Réal Bouclin: «Ça ne sent pas bon»

Train de vie princier de Réal Bouclin: «Ça ne sent pas bon»
Luc Ferrandez / Cogeco Média

Luc Ferrandez prend position sur le train de vie princier de l'homme d'affaires Réal Bouclin, tel que rapporté par le Journal de Montréal, dans son éditorial de mercredi.

«Ce qui m'énerve le plus, c'est que l'entreprise de Bouclin est l'une de celles qui a le plus bénéficié de l'aide du gouvernement pendant la pandémie.»

En deuxième partie de son édito, l'animateur de Sans réserve réagit à la nouvelle selon laquelle une usine de la Californie spécialisée dans l'extraction du carbone de l'air.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Le vélo cargo pourrait-il remplacer l'auto?
Longueuil: des itinérants ont installé un campement près d’une école primaire
L'héritage de Françoise Hardy

Vous aimerez aussi

0:00
8:07
0:00
13:28
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00