Aller au contenu

Des psychologues portent plainte contre l'APTS et la CSN

Des psychologues portent plainte contre l'APTS et la CSN
Louis Lacroix / Cogeco Média

Ne se sentant pas suffisamment représentés par leur syndicat, une dizaine de psychologues du réseau public ont porté plainte contre l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) et la CSN.

Écoutez le Dr Alexandre Hamel, psychologue dans la région de Québec, au micro de l’animateur Louis Lacroix qui explique la situation particulière de ses collègues et lui. 

Il soutient que certaines des demandes sont en cours depuis 2010.

«On est les seuls à posséder un doctorat et nos échelles salariales sont très similaires aux détenteurs d'un baccalauréat, ce qui fait en sorte qu'on se retrouve à la fin de notre carrière, à accumuler, en termes de revenus, si on compare avec quelqu'un qui a un baccalauréat, environ 300 000$ de moins en revenus que les détenteurs de baccalauréat dans les services publics. Donc, on a une situation un peu particulière. On dirait que le syndicat, il ne prend pas des opportunités de régler cette situation particulière-là.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

Un des plus gros événements de lutte de l'année arrive à Montréal
3,5 G$ pour la lutte contre l'itinérance: «Il faut faire des choix»
Majorité numérique: «J'ai un profond malaise» -Frédéric Labelle

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30