Aller au contenu
Dépenses sompteuses de l'OCPM

«Oui, j'ai fait des erreurs» -Isabelle Beaulieu

«Oui, j'ai fait des erreurs» -Isabelle Beaulieu
Luc Ferrandez / Cogeco Média

La présidente de l’Office de consultation publique de Montréal, Isabelle Beaulieu, sort de son mutisme et réagit pour la première fois au dossier du bureau d’enquête du Journal de Montréal sur les dépenses abusives au sein de l’organisme.

Les révélations sur les dépenses de l'OCPM remontent à la période où l'organisme était présidé par l'actuelle présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal, Dominique Ollivier.

Voyages autour du monde, repas somptueux, etc.

Dominique Olivier a déclaré que si les dépenses ne sont peut-être pas importantes en chiffres, elles ont eu un impact sur la confiance de la population sur les fonds publics de la Ville de Montréal.

Isabelle Beaulieu commente finalement les faits au micro de Luc Ferrandez.

«Juste avant d'entrer en ondes, j'ai su que finalement, il va y avoir une rencontre avec la Vérificatrice générale. Et ça, c'est ce que j'appelle de tous mes vœux. C'est clair qu'il faut un audit externe pour vérifier les comptes et les pratiques de l'Office depuis 20 ans.»

La nouvelle présidente est en poste depuis 18 mois, et pourtant, elle a quand même été au restaurant pas moins de 80 fois depuis 2022. Et pas les moindres, pour une note de frais de près de 8 000$

Comment est-ce justifiable?

«Oui, il y a eu des rencontres de travail le midi. Oui, c'étaient les pratiques de l'office depuis très longtemps. Oui, je les ai faites ces rencontres-là et elles ne se feront plus. C'est terminé. Ça fait partie de ce que j'ai annoncé, lundi. Je comprends très bien que ça doit être remis en question. Mea culpa total. Mais ça ne se fait plus, ça ne se fera plus.»

La pertinence des voyages

Autre aspect, la pertinence des voyages des membres de l'organisme dans des congrès internationaux. 

«L'Office a toujours fait des relations internationales et dans ces congrès-là, on a une présentation, puis, on écoute les autres présentations, on rencontre des gens. Moi, je demeure persuadée qu'il faut faire des relations internationales, mais, en effet, il est temps qu'on se fasse une politique sur lesquelles on va prioriser, lesquelles on va développer davantage. [...] Il est temps de se faire une réflexion là-dessus et de réorienter comment on va rayonner.»

Il y a eu aussi l'achat d'écouteurs à... 900$

«Ça, je reconnais, c'est une erreur. Quand je suis arrivée, on était encore en télétravail. Alors on a installé le bureau pour que je sois en télétravail et on est allé chez Apple avec des écouteurs et un iPad. Je n'aurais pas dû. Je le regrette. J'aurais pu prendre quelque chose de moins cher. Tout à fait. Ça ne se fera plus non plus.

«Quand je disais qu'on va revoir nos pratiques, c'est nos pratiques des frais de représentation, oui, mais nos pratiques de dépenses aussi, parce qu'on est dans le flou à l'office et j'ai fait des erreurs.»

Après tout ce qui a été dit et écrit, est-ce que Isabelle Beaulieu songe à démissionner?

«Alors, si je suis la bonne personne, ça sera aux élus à décider. Moi, je ne pense pas que je dois démissionner parce que j'ai entrepris beaucoup de changements à l'Office. J'aurais aimé ça en faire plus.»

On écoute Isabelle Beaulieu...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Transports en commun: «un choix déchirant pour les Montréalais» -Luc Ferrandez
«Voilà, le Stade olympique est hanté par un gouffre financier!» -Meeker Guerrier
Une aide jusqu'à 40 millions pour réparer le centre sportif du Parc olympique

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30