Aller au contenu

Frais universitaires: des pas dans la bonne direction, mais...

Frais universitaires: des pas dans la bonne direction, mais...
Le chroniqueur Philippe Léger / Cogeco Média

Les frais de scolarité pour les étudiants canadiens hors Québec qui fréquentent une université anglophone d'ici seront dorénavant beaucoup plus élevés.

Selon le chroniqueur Philippe Léger, la nouvelle règle imposée par Pascale Déry, ministre de l’Enseignement supérieur, est un pas dans la bonne direction, mais ce n’est pas suffisant.

Celle-ci a affirmé à l’animateur Luc Ferrandez, lors d’une entrevue accordée le 13 octobre, que l’objectif est de rééquilibrer le réseau universitaire.

Elle soulignait que les universités anglophones sont grandement avantagées par la structure financière actuelle.

À titre indicatif, l’Université McGill a touché 166 millions de dollars en 2022 grâce aux étudiants étrangers, tandis que l’Université Concordia a récolté 102 millions $. L’Université du Québec à Montréal, elle, n’a amassé que 12,8 millions $. 

Environ 32 000 personnes viennent annuellement étudier au Québec en provenance des autres provinces canadiennes. Bien entendu, les trois universités anglophones québécoises craignent de perdre des étudiants et des revenus.

Écoutez l’intégralité de la discussion avec l’animateur Luc Ferrandez.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Léger

Conjoints de fait: le diable est dans les détails!
«Il fâche les provinces, mais il aura besoin de leur collaboration»
«Pour être direct, on peut dire qu'ils sont méprisants envers les Acadiens»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00