Aller au contenu
L’actualité décortiquée par Geneviève Pettersen

La saga Ozempic se poursuit au Québec

La saga Ozempic se poursuit au Québec
La chroniqueuse Geneviève Pettersen / Cogeco Média

Des Québécois, qui sont littéralement privés d’Ozempic en raison de la pénurie ou des coûts trop élevés, vivent difficilement l’arrêt du traitement.

Ce sujet a été abordé par le journaliste Hugo Duchaine dans un article publié par Le Journal de Montréal.

À cause de la grande popularité du médicament dans le monde, la compagnie qui le produit (Novo Nordisk) a fait grimper le PIB du Danemark!

Des gens ont dû cesser la prise du médicament, car leur assurance collective ne défraye plus les coûts qui y sont associés.

L'Ozempic coûte jusqu'à 500 dollars par mois selon la dose prescrite. 

Il y a aussi des pénuries de certaines doses, notamment celle de 1 milligramme.

«Et là, cette pénurie laisse des gens dans un état de détresse considérable. Ça va mal!»  

À l’origine, ce médicament a été conçu pour traiter le diabète de type 2, mais il peut aussi être utilisé pour ses effets amaigrissants, puisqu’il coupe la faim.

Devrait-on couvrir l'Ozempic pour les personnes qui ont un surpoids qui est dommageable pour leur santé?

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Geneviève Pettersen

«Food Friends Love» et les soirées de «dating»
Tour de table: souffrez vous de blurring?
«Comment ça se fait que les banques laissent les jeunes s'endetter autant?»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00