Aller au contenu

Itinérance: est-ce que les policiers font parti de la solution?

Itinérance: est-ce que les policiers font parti de la solution?
Luc Ferrandez / Cogeco Média

Dans un nouveau rapport, le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) affirme que les escouades mixtes d’intervention de la police de Montréal nuisent à l’itinérance.


Écoutez Jérémie Lamarche, organisateur communautaire au RAPSIM, au micro de l’animateur Luc Ferrandez.


Les escouades mixtes, pour la plupart, sont des escouades où il y a un policier qui est jumelé à un travailleur social.

«Des personnes en situation de l'itinérance, par définition, n'ont pas de lieu privé pour eux. Donc, l'espace public se retrouve à être leur milieu de vie.», explique Jérémie Lamarche. 

«Or, quand on ajoute des équipes mixtes parce que c'est ce qui est fait, on ajoute des effectifs policiers en mettant des équipes mixtes dans la rue. On se retrouve dans une situation de surinvestissement de la rue par des policiers un peu partout. Puis, on sait que les policiers et les personnes en situation d'itinérance, ce ne sont pas les meilleurs amis. Il y en a plusieurs qui ont vécu des traumatismes, de la violence, du harcèlement, de l'intimidation...»

Écoutez la suite de leur discussion...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Est-ce que les cabanes à sucre sont à la hauteur de nos attentes?
«C'est très, très difficile de gérer les poubelles dans un parc» -Luc Ferrandez
Crise du logement et xénophobie au Mexique

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Hockey des Canadiens
En direct
En ondes jusqu’à 22:00