Aller au contenu
Mise en garde

Partager ses états d'âme sur les réseaux sociaux... nuisible?

Partager ses états d'âme sur les réseaux sociaux... nuisible?
Frédéric Labelle / Cogeco Média

À l'occasion de sa chronique vendredi matin au micro de Paul Arcand, Frédéric Labelle nous apprend qu'une nouvelle étude du Journal of Business and Psychology conclut que les confidences sur la santé mentale sur les réseaux sociaux, est l'un des éléments qui rebute le plus les employeurs par rapport à leurs employés.

Il semblerait que de partager ses émotions sur les réseaux sociaux a un impact négatif sur la perception de la part des patrons et que ça pousse les employeurs à se questionner sur la stabilité émotionnelle et la fiabilité des candidats.

«Je trouve ça quand même phénoménal. L'incompétence, ça, il n'y a pas de problème, mais si tu fais une dépression par exemple, là tu es considéré après ça comme un paquet de troubles sur les réseaux sociaux par les employeurs. C'est aberrant.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Frédéric Labelle

«Elle a dénoncé la désinvolture des élèves et le manque de respect flagrant»
« Beau spectacle, les oeufs ont commencé à éclore» -Frédéric Labelle
C'est la fin d'une aventure pour des créateurs de contenu en «trouple»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00