Aller au contenu

Faut-il implanter un programme d’alimentation scolaire universel au Québec?

Faut-il implanter un programme d’alimentation scolaire universel au Québec?
Nathalie Normandeau / Cogeco Média

L'implantation d'un programme d'alimentation universel dans les écoles au Québec, fournissant à chaque élève un repas, coûterait environ 1,7 milliard $, révèle une étude de l’IRIS publiée, jeudi, dans le Journal de Montréal.

Avons-nous les moyens de permettre aux écoles d'offrir ce service aux enfants, dont une bonne part se trouve en situation d'insécurité alimentaire?

Maelle Brouillette, coordonnatrice du Chantier pour un Programme d’Alimentation Scolaire Universel au Québec (PASUQ), aborde le sujet au micro de Nathalie Normandeau

Elle souligne d'abord que malgré les investissements importants que représente l'implantation d'un tel programme, «c'est vraiment similaire à ceux qui sont réalisés dans plusieurs autres pays, qui sont encore moins riches que la province du Québec.»

Écoutez Maelle Brouillette discuter des actions du PASUQ qui évalue des possibilités pour faire des recommandations au gouvernement à ce sujet...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

«Des parents ne peuvent même plus nourrir leur bébé naissant...»
Entre la course et la marche, laquelle est plus bénéfique pour la santé?
La ministre France-Élaine Duranceau a-t-elle commis une erreur?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00