Aller au contenu
Le collectif Pas une mort de plus

Sécurité aux abords des écoles : «Les aménagements ne sont pas optimaux»

Sécurité aux abords des écoles : «Les aménagements ne sont pas optimaux»
Panneau de passage écolier / Photo : Catherine McQueen / Moment / Getty Images

Le collectif Pas une mort de plus demande aux parents, enfants et citoyens de «se bricoler» un petit panneau jaune et de l’afficher lors de la rentrée scolaire pour appuyer les revendications de mesures plus importantes concernant la sécurité routière aux abords des écoles.

Alexandra Deschênes, la porte parole du mouvement, brosse le portrait de leur revendication, lundi, au micro de Luc Ferrandez. 

«On pense qu'il faut absolument qu'il y ait plus d'imputabilité en matière de sécurité routière. On semble reporter le fardeau de notre sécurité sur les épaules de chaque personne qui traverse la rue alors que bien souvent, les aménagements ne sont absolument pas optimaux.»

Elle mentionne à cet effet l'absence de trottoirs, les délais trop courts pour traverser et les voies trop larges, «qui invitent les voitures à ne pas respecter les limites de vitesse.»

«Les solutions, elles existent, les experts les connaissent. On demande aux politiciens et aux concepteurs routiers de faire leurs devoirs et d'assurer la sécurité» souligne t-elle.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Crise du logement et xénophobie au Mexique
«C'est très, très difficile de gérer les poubelles dans un parc» -Luc Ferrandez
Le point sur la guerre en Ukraine

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00