Aller au contenu
Incendies

Île de Maui: «Ça fait vraiment comme une zone de guerre»

Île de Maui: «Ça fait vraiment comme une zone de guerre»
Des voitures calcinées à Lahaina dans l'île de Maui, dans l'archipel d'Hawaï. / AP Photo/Rick Bowmer

Les incendies qui ravagent l'île de Maui se répercutent dans tout l'archipel d'Hawaï: les craintes des résidents sont grandes. 

La ville de Lahaina a été pratiquement rasée par les flammes.

Le bilan officiel des décès est de 96 morts, mais il devrait s'alourdir dans les prochains jours.

Seulement une petite partie de la ville de Lahaina sur l'île de Maui a été ratissée par les autorités après les incendies de forêts qui ont ravagé la ville. 


À l’émission de Paul Arcand, lundi matin, écoutez Camille Guttin, journaliste pour France Télévision, qui décrit l'état des lieux.


«Toutes les maisons sont réduites à de petits tas de cendres. Ça fait vraiment comme une zone de guerre. C’est complètement désolé.»

Par ailleurs, l’océanographe Sarah-Jeanne Royer, qui est résidente d'Honolulu, affirme que cette catastrophe est l’effet des changements climatiques.

Elle raconte aussi comment les citoyens de l'archipel tentent d'aider à leur manière les rescapés.

«La population de notre île, qui est d’environ d’un million d’habitants, s’est mobilisée rapidement pour aider les gens de Maui, qui sont environ 100 000 personnes», dit-elle.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Un engouement pour les lunettes destinées aux daltoniens
«On se ramasse dans un capharnaüm bureaucratique» - Anthony Chiasson
Numéro sur les problèmes érectiles: «On me dit souvent merci d'en parler»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00