Aller au contenu
En marge de l'Omnium Banque Nationale

«Je n'ai jamais rêvé d'être très populaire ou d'être le "chouchou" du Québec»

«Je n'ai jamais rêvé d'être très populaire ou d'être le "chouchou" du Québec»
Leylah Fernandez / Clive Brunskill/Getty Images

À l’occasion du début de l’Omnium Banque Nationale, l’animateur de l'émission Les amateurs de sports, Yanick Bouchard, s’est entretenu avec la joueuse de tennis québécoise Leylah Fernandez, lundi.

Soulignant d’entrée de jeu qu’elle est très heureuse de pouvoir jouer devant les Montréalais, elle affirme que le l’Omnium Banque Nationale est très important à ses yeux.

Alors qu’elle se lance dans une deuxième participation au tournoi disputé dans la métropole, elle ne se met pas de pression supplémentaire, quoiqu’elle admet avoir très hâte de jouer. Même si elle n’a jamais vraiment voulu être la «chouchou» du Québec, elle se dit tout de même très heureuse de pouvoir compter sur l’appui des partisans depuis le début de sa carrière.

Au cours de l’entretien, l'animateur aborde les difficultés qu’apportent les nombreux voyages qui tapissent la vie d’une joueuse de tennis professionnelle et surtout ce à quoi ressemble une journée de congé pour elle.

Elle revient aussi sur ses résultats de la présente saison et sur son évaluation personnelle. La jeune professionnelle sait qu’elle a connu une excellente saison l’an dernier et que les résultats ne sont pas aussi satisfaisants jusqu’à présent cette saison. Mais, elle demeure conscience qu’elle n’a encore que 20 ans et un long parcours devant elle.

Son père, l'entraîneur

Yanick Bouchard et Leylah Fernandez abordent aussi le travail qu’elle vit au quotidien avec son père qui est son entraîneur encore aujourd’hui, mais aussi sa relation avec sa mère et sa soeur, qui elle aussi joue au tennis.

«Il sait comment séparer l’entraîneur du père quand il entre au terrain de tennis. Il sait comment me pousser, me motiver dans ces moments-là. Mais quand on sort du court du tennis, il est un père, alors il va toujours m’encourager, il va me dire les mots que je veux entendre dans les moments difficiles.»

Ils traitent également sur l’évolution de son jeu et de sa personne depuis son entrée dans le monde du tennis professionnel, de même que sur les athlètes qui l’ont prise sous leurs ailes à ses débuts.

Écoutez l'intégralité de cet entretien...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Yanick Bouchard

Des zones sans enfants : une bonne ou une mauvaise idée?
Qu'est-ce que c'est que d'être un garçon en 2023?
«C'est une bonne carte dans mon jeu; tout dépendra de ce que j'en ferai»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00
75