Aller au contenu

«On arrive à la conclusion que le gouvernement fédéral est viable à long terme»

«On arrive à la conclusion que le gouvernement fédéral est viable à long terme»
L'animateur Louis Lacroix / Cogeco Média

Le directeur parlementaire du budget, Yves Giroux, a fait l'évaluation de la viabilité à long terme des finances du Québec et il affirme que, autant au fédéral que pour le Québec et d'autres provinces, on a les moyens de baisser les impôts et même d'augmenter certaines dépenses gouvernementales. 


Écoutez l’animateur Louis Lacroix discuter avec le principal intéressé, pour comprendre le rapport publié sur le sujet.


«Ça m'étonne moi aussi, un peu. J'avoue que c'est contre-intuitif parce que quand on regarde l'état des finances publiques, actuellement, on a tendance à avoir un portrait assez négatif, surtout au fédéral. Mais quand on prend une perspective à très long terme, donc au cours des 75 prochaines années, en faisant l'hypothèse que ce sont les politiques de statu quo qui vont s'appliquer, donc que les gouvernements ne feront pas de changements majeurs à leur structure de dépenses ou à la fiscalité, on arrive à la conclusion que le gouvernement fédéral est viable à long terme.» 

La viabilité est définie comme étant une dette par rapport au PIB qui ne va pas en augmentant constamment et qui devient hors de contrôle. 

«Et c'est la même chose au Québec, puis ça s'explique au Québec en bonne partie par la bonne situation budgétaire au début de la période, maintenant avec le Fonds des générations et des finances publiques qui sont en relativement bonne situation comparativement à d'autres provinces, et aussi par le fait que la population va vieillir. Ça va frapper les finances publiques, le pire va être probablement atteint au cours des 12 à 15 prochaines années. Mais après ça, la situation va s'améliorer. Et dans le cas du Québec, c'est le fait que les transferts du gouvernement fédéral vont jouer en la faveur du gouvernement provincial, donc le Québec part avec une bonne situation budgétaire et les transferts fédéraux. Encore là, dans une hypothèse de statu quo, des politiques publiques, vont favoriser les finances publiques au Québec.»

Rappelons que la dette du Canada s’élève à plus de 1305 milliards de dollars ou 1,3 billion de dollars.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

Denis Coderre entreprend un voyage sur le Chemin de Compostelle
Le premier ministre français Gabriel Attal est en visite officielle
C’est la saison du crabe!

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Hockey des Canadiens
En direct
En ondes jusqu’à 22:00