Aller au contenu
La Grande Traversée : 1250 kilomètres de triathlon

«Je pense que tout le monde peut se lancer dans des projets sportifs audacieux»

«Je pense que tout le monde peut se lancer dans des projets sportifs audacieux»
Mains sur un guidon de vélo / Photo : Peter Cade / Stone / Getty Images

La conférencière et exploratrice Anabelle Guay se lancera dimanche dans un triathlon de 1250 kilomètres, en partant de Sherbrooke pour se rendre jusqu'aux îles de la Madeleine. Au menu: 750 km de vélo, 250 km à pied et 250 km à la rame.

La jeune femme, qui souhaite prouver que tous les corps sont capables d'exploits, discute samedi, au micro de Jérémie Rainville, de La Grande Traversée pour laquelle elle se prépare depuis deux ans. 

«Pour moi, c'était vraiment important qu'on parle d'inclusion de tous les types de corps dans les sports. Souvent, on a tendance à faire une association entre le sport, les athlètes de haut niveau et la grande performance. Mais moi je pense que tout le monde peut se lancer dans des défis et partir à l'aventure, donc c'est vraiment ma motivation première.»

Écoutez Anabelle Guay discuter avec Jérémie Rainville de sa préparation auprès d'une équipe très spécialisée, pour participer à ce défi qui durera approximativement 50 jours...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jérémie Rainville

«La trame sonore du Québec»: de Willie Lamothe à Raymond Lévesque
«Ça a été mon plus grand défaut, amener la défaite à la maison»
Consommation de bière: «La pandémie a changé nos goûts»

Vous aimerez aussi

0:00
1:42:09
0:00
3:44
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00