Aller au contenu
Au Canada

Hausse de la violence: «Les réseaux sociaux modifient la capacité de réflexion»

Hausse de la violence: «Les réseaux sociaux modifient la capacité de réflexion»
Selon Statistique Canada, il y a de plus en plus d’homicides, de crimes haineux et de violence conjugale au pays. / iStock / Getty Images

Selon Statistique Canada, il y a de plus en plus d’homicides, de crimes haineux et de violence conjugale au pays. Quelles sont les causes et les pistes de solution?

L’augmentation de cette violence est d'ailleurs analysée par des experts, qui sonnent l’alarme à son sujet.

Dans un article de Lila Dussault paru dans La Presse, on lit que ces spécialistes, regroupés à l’Université McGill, ont discuté des tenants et aboutissants de cette violence dans le cadre d’un forum appelé Détresse, santé mentale et violence. 

En entrevue avec l’animateur Luc Ferrandez, jeudi, la Dre Cécile Rousseau, directrice scientifique de l’équipe Recherche et Action sur les Polarisations sociales, aborde deux phénomènes pouvant provoque cette hausse de la violence au Canada, mais aussi dans d'autres pays de l'Occident.

«Il y a des moments dans l’humanité où les choses se polarisent, par exemple les années 1930. […] À cause de cette polarisation, il devient légitime d’éliminer l’autre. Ça arrive habituellement lorsque des inégalités augmentent, tout comme les griefs de la population. Ce qui est neuf à notre époque, ce sont les réseaux sociaux. Ils modifient notre capacité de réflexion, de mentalisation. L’addition de ces deux phénomènes est inquiétante.» 


Écoutez l’intégralité des propos de Mme Rousseau.


Elle explique aussi la notion de grief, qui est cette impression d'être victime d'un traitement injuste.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Flotille: des nouvelles de la délégation québécoise en route vers Gaza
«La seule solution, malheureusement, c'est de faire payer»
Comment régler l'intimidation à l'école?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30