Aller au contenu
Immigration ou baby-boom?

Est-ce qu’on est prêt comme société à faire plus de bébés?

Est-ce qu’on est prêt comme société à faire plus de bébés?
Nathalie Normandeau / Cogeco Média

Justin Trudeau persiste et signe: il faut accueillir 500 000 immigrants par année pour pallier à la pénurie de main-d'oeuvre au pays, dont au Québec.

Les cibles ambitieuses d'Ottawa sur l'accueil d'immigrants pourraient mettre en péril le poids démographique du Québec dans le reste du Canada.

Selon Nathalie Normandeau, il faut aussi voir la capacité d’intégration, la francisation, l’éducation, la santé : «On n’a rien considéré avant de lancer de nouveaux seuils», dit-elle.


L'animatrice en discute avec Maria Mourani, criminologue, présidente de Mourani criminologie et ex-députée à la Chambre des communes.


Un point important à considérer au Québec: Il y a une baisse de la fécondité depuis 2013.

Les femmes ont en moyenne 31 ans lorsqu'elle ont un premier enfant. Par ailleurs, plusieurs entreprises leur font comprendre doivent choisir entre la carrière ou la famille...

«C'est vrai que lorsque l'on regarde notre démographie, on va avoir besoin d’immigration si justement on ne fait pas des politiques très, très fortes pour faire du baby-boom. Si on ne fait plus de bébé, c'est mathématique, on n'a pas le choix. Il va falloir avoir un peu plus d’immigration. Là où je suis d'accord avec M. Legault, c'est que ce n'est pas au fédéral à décider des taux d'immigration, c'est aux provinces.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Santé: «Le ministère parle des deux côtés de la bouche» -Nathalie Normandeau
Est-ce acceptable de priver votre enfant d’école pour aller en voyage?
Tout savoir sur la cote de crédit

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00