Aller au contenu
Manque de médecins

Des docteurs quittent les urgences: «Il y a trop de risques en ce moment»

Des docteurs quittent les urgences: «Il y a trop de risques en ce moment»
L'entrée d'une urgence d'un hôpital québécois. / Archive La Presse Canadienne

Le quotidien The Gazette nous apprend que des médecins quittent des salles d'urgence parce que la pression est devenue trop forte.

Et cela a un effet direct sur les docteurs qui décident de demeurer dans les urgences des hôpitaux.

«Depuis deux mois, on manque de médecins et on ne peut plus en recruter», affirme l'urgentologue Gilbert Boucher, mercredi.

Écoutez l’entrevue accordée à l'animateur Paul Arcand par celui qui est aussi le président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec.

«Les médecins trouvent ça trop difficile à l’urgence; il y a trop de risques en ce moment. […] Pour s'attaquer au problème, il faut vraiment décortiquer ça parce qu'on doit améliore le flot hospitalier. On est capable de faire mieux. Il y a trop de patients qui passent plus que dix jours dans nos hôpitaux en ce moment.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Près de 85% des Canadiens sont favorables à l'aide médicale à mourir
Est-ce un signe de désaveu à l’endroit du gouvernement de François Legault?
Soins de première ligne: fin du entente entre le gouvernement et les médecins

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00