Aller au contenu
Pannes électrices

Devrait-on rendre obligatoires les génératrices dans les résidences ?

Devrait-on rendre obligatoires les génératrices dans les résidences ?
Une génératrice / Getty images/skynesher

Devrait-on rendre obligatoires les génératrices dans les résidences pour personnes âgées?

C’est la question que pose Nathalie Normandeau à ses auditeurs, en compagnie de ses invités, le PDG de l’organisme Les usagers de la santé du Québec, Pierre Blain et le PDG du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Marc Fortin.

Alors que les génératrices ne font pas partie des exigences gouvernementales dans les centres pour personnes âgées, la panne majeure récente provoquée par le verglas, a causé bien des maux de têtes au personnel.

Dans certaines résidences, les lumières d’urgence ont fonctionné, mais pas très longtemps parce qu’elles sont alimentées par des piles. Après un certain temps, il n’y avait plus d’éclairage.

Selon Pierre Blain, plusieurs des centres sont privés, ce qui veut dire qu’il est nécessaire de rentabiliser l’entreprise et de faire des profits... C'est donc pour cette raison que plusieurs font le choix de ne pas dépenser pour une une génératrice, même s’ils possèdent un ascenseur.

«Je ne peux pas comprendre; les résidences devraient être dans une catégorie à part dans la réglementation! Je pense que ce serait essentiel d’avoir une génératrice, pour faire au moins évacuer les gens si la situation perdure trop longtemps.»

De son côté, Marc Fortin avance qu’il serait nécessaire d’aider financièrement les résidences pour éviter d’autres fermetures.

Toutefois, il souligne qu’une RPA n’est pas un CHSLD et que plusieurs des résidents sont autonome, donc ils sont en mesure de prendre soin d'eux en cas de pannes majeures.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Tout savoir sur la cote de crédit
«L'État a échoué à son rôle fondamental d'offrir des alternatives à la voiture»
Après une séparation: vaut-il mieux rester dans le nid familial ou le quitter?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00