Aller au contenu

Les nids de poule dans nos rues sont-ils inévitables?

Les nids de poule dans nos rues sont-ils inévitables?
Un nid de poule montréalais / MarcBruxelle / iStock / Getty Images

Avec l’arrivée des températures plus clémentes, et avec les redoux de plus en plus récurrents en hiver, l’apparition des nids de poule dans nos rues est-elle inévitable?

Écoutez le professeur au Département de génie de la construction de l’École de technologie supérieure (ETS), Éric Lachance-Tremblay aborder avec Paul Arcand ses recherches en matière de chaussées et matériaux bitumineux.

Il explique que l’hiver qu’on vient de connaître n’a pas été très rigoureux, donc un hiver qui n’a pas été propice à la formation de nids de poule.

La problématique d’une grande ville comme Montréal selon lui c’est que plusieurs entreprises et intervenants ont des conduits sous la chaussée. La gestion et la planification des travaux représentent donc un grand défi. De plus, la ville est en réaction constante, ce qui constitue «un pansement temporaire sur une plaie», mais pas une réparation permanente.

Il nous offre un regard sur les possibilités qui s’offrent pour améliorer le réseau routier et faire de meilleures réfections.

On écoute l’entretien intégral...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Jamais je n'aurais cru faire de la radio avec Paul Arcand» -Nathalie Normandeau
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»
Le gouvernement doit-il imposer une taxe kilométrique?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Lavallée
En direct
En ondes jusqu’à 20:00