Aller au contenu
Fin du service d’orthopédagogie itinérante

«Notre modèle est vraiment en réponse au besoin réel de l’enfant» -Benoit Thomas

«Notre modèle est vraiment en réponse au besoin réel de l’enfant» -Benoit Thomas
Un enfant à l'école / EThamPhoto / The Image Bank / Getty Images

Après 42 ans, le centre de service scolaire de Montréal a mis fin au service d’orthopédagogie itinérante pour les enfants à besoins particuliers.
 
Après le passage de la députée libérale et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation, Marwah Rizqy sur nos ondes lundi où elle élaborait les conséquences pour les élèves en difficulté d’apprentissage.
 
En réaction à cet entretien avec Luc Ferrandez, écoutez le directeur des services éducatifs au Centre de service scolaire de Montréal, Benoit Thomas, répliquer en en soutenant que l’idée n’est pas de mettre fin unilatéralement au service, mais de les redéployer et d’offrir d’autres ressources pour répondre aux besoins spécifiques de chacun des élèves.

«Tout dépendant du plan d’intervention (de l’élève) ça peut être des orthopédagogues, mais ça peut être d’autres personnes. Notre modèle est vraiment en réponse au besoin réel de l’enfant et non un service uniforme sans égard au besoin comme c’est actuellement.»

Plus avec Luc Ferrandez

Trois fois plus cher pour acheter une maison à Montréal
La motion du NPD envers David Johnston
Filière batterie au Québec: à quoi ressemble l'avenir?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En ondes jusqu’à 12:00
En direct
75