Aller au contenu
Il y aurait une explication scientifique

Pourquoi rit-on quand quelqu’un tombe?

Pourquoi rit-on quand quelqu’un tombe?
Nathalie Normandeau / Cogeco Média

Êtes-vous du genre à rire lorsque vous voyez quelqu’un chuter? Il y aurait une explication scientifique à cette réaction.

On apprenait dimanche dans le journal Le Soleil que voir un ami trébucher sur le trottoir, se cogner la tête en se relevant ou manquer une marche en montant l’escalier provoque dans notre cerveau.

Selon Geneviève Beaulieu-Pelletier, psychologue, conférencière et professeure associée à l'UQAM, le rire est provoqué par notre cerveau, alors qu'une situation imprévisible est vécue. 

«C’est cette idée de perte de contrôle, quand on voit quelqu'un chuter par exemple. Il y a donc un écart avec ce qui est prévisible. C’est cet écart-là qui va venir nous intéresser. Le rire viendrait donc résoudre cette incongruité dans notre cerveau.»

Écoutez Geneviève Beaulieu-Pelletier, psychologue, conférencière et professeure associée à l'UQAM aborder au micro de Nathalie Normandeau la réaction que certaines personnes ont quand ils en voient une autre chuter.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Quelle place a occupée Paul Arcand dans votre vie?
«Au sommet de sa forme», Simone Plourde espère se qualifier aux Jeux olympiques
«Jamais je n'aurais cru faire de la radio avec Paul Arcand» -Nathalie Normandeau

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00