• Accueil
  • La reconnaissance faciale inquiète les groupes de défense des droits et libertés

La reconnaissance faciale inquiète les groupes de défense des droits et libertés

La reconnaissance faciale inquiète les groupes de défense des droits et libertésGetty Images Plus / Ekkasit919

La reconnaissance faciale est une technologie de plus en plus répandue qui représente un enjeu de confidentialité.

Créée par l’intelligence artificielle, la reconnaissance faciale permet d’identifier une personne sur une photo ou une vidéo en comparant son visage avec ceux sauvegardés dans une base de données.

Elle comporte tout de même certains dangers.

Écoutez cette entrevue avec le journaliste à La Presse, Tristan Péloquin qui a publié un dossier sur le sujet, samedi.

«Le logiciel a reconnu 49 députés et huit attachés de presse. Mais il a fait des erreurs, notamment entre Lionel Carmant et Samuel Poulin qui est un député d’origine marocaine. Ces erreurs sont survenues sur des gens qui ne sont pas des blancs et c’est un biais qui est très fréquent. C’est un des problèmes qui fait peur aux groupes de défense des droits et libertés»

Dossier de La Presse sur la reconnaissance faciale : entrevue avec le journaliste aux enquêtes Tristan Péloquin

10:59

En direct de 19:00 à 22:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.