• Accueil
  • «Il n'y a pas de place pour les perdants» - Hélène Pelletier

«Il n'y a pas de place pour les perdants» - Hélène Pelletier

«Il n'y a pas de place pour les perdants» - Hélène PelletierPhoto AP/Andy Brownbill

Eugenie Bouchard a rompu avec son entraîneur la semaine dernière. Ce n’est pas nouveau et Harold Solomon n’est pas le premier à n’être demeuré que quelque temps auprès de la joueuse de tennis originaire de Montréal.

Depuis des mois, Eugenie Bouchard se cherche et semble incapable d’aligner quelques bonnes performances en succession. Au micro de Jérémie Drainville, aux Amateurs de sports, Hélène Pelletier met les choses en perspective.

« Il y a des gens dans le milieu, en qui j’ai confiance, qui voyagent sur le circuit (ATP-WTA) à temps plein. Des gens qui ne vont pas dire n’importe quoi… Et ils m’assurent qu’Eugenie Bouchard est sérieuse et qu’elle travaille extrêmement fort à l’entraînement.

« C’est juste qu’elle n’arrive pas à enchaîner durant les matchs. Il lui manque toujours un petit quelque chose. Une journée, c’est le service qui tombe en panne. Une autre, c’est la nervosité à l’intérieur d’un set. Il y a toujours quelque chose et les autres filles s’améliorent. Et elles n’ont pas peur d’elle. »

Le cas Djokovic

L’analyste de tennis admet que la situation de Bouchard n’est pas unique. Elle trace même un parallèle avec Novak Djokovic chez les messieurs.

« Il n’y a pas de place pour les perdants sur le circuit international de tennis. Regarde Novak Djokovic ces temps-ci… On se pose toutes sortes de questions à son sujet. Il n’arrive même pas à jouer un match… à se tenir debout sur un terrain de tennis. Andre Agassi (son entraîneur) l’a quitté.

« Quand tu ne gagnes pas, tu te poses tout de sortes de questions. Et les coachs vont suggérer des choses, comme Agassi l’a fait avec Djokovic. Et l’autre dit : « Non, non. Je ne veux pas changer ça. » Et Agassi se sent complètement ridicule et il décide après quelques semaines de quitter Djokovic. »

 

Écoutez l'entrevue intégrale...

1000
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.