• Accueil
  • Pompier à Ottawa, Bryce Luker a remplacé Carey Price
98.5 Sports

Pompier à Ottawa, Bryce Luker a remplacé Carey Price

Pompier à Ottawa, Bryce Luker a remplacé Carey Price
Un pompier appelé à remplacer Carey Price pour une pratique du CH! Bryce Luker est avec nous.

La vie nous réserve parfois de belles surprises; le pompier d’Ottawa Bryce Luker peut en témoigner

Samedi dernier il a réalisé un rêve d’enfance : il s’est retrouvé sur la  même patinoire que Max Pacioretty, Jonathan Drouin, Alex Galchenyuk et cie.  

Gardien de but dans une équipe senior, Luker a reçu un coup de fil après son quart de travail. Il avait combattu un incendie toute la nuit, dans des conditions de froid intense; il avait hâte d’aller dormir.  

Au bout du fil, une vieille connaissance; Stéphane Waite.

L’entraîneur des gardiens des Canadiens de Montréal a été son entraîneur dans les ligues mineures. Luker a aussi travaillé avec Waite comme adjoint dans des camps d’été de perfectionnement pour les jeunes gardiens de but.

Carey Price étant incommodé par un virus, le Tricolore avait besoin d’un gardien pour l’entraînement matinal à la veille du match contre les Canucks de Vancouver.

«On se connaît depuis longtemps, a raconté Luker à Bernard Drainville, mardi après-midi à Drainville PM. Je l’ai appelé l’été dernier et je lui ai demandé s’il pouvait mettre mon nom sur la liste des gardiens à appeler d’urgence pour un entraînement lorsque l’équipe n’a pas le temps d’en rappeler un de sa filiale.»

Le résident de Rigaud a combattu son envie d’aller dormir, estimant qu’une chance comme celle-là pourrait bien ne jamais repasser. Il a donc pris la route vers Brossard à destination du complexe d’entraînement des Canadiens.

Sur la patinoire, il a vite réalisé que la rondelle venait pas mal plus vite que dans sa ligue senior.

«C’est le même jeu, ce sont des joueurs de hockey, mais c’est une petite coche au-dessus, a-t-il dit avec un sourire dans la voix. La précision et la vitesse c’est autre chose.»

Bryce Luker a été très bien accueilli tant par les joueurs que par les entraîneurs qui l’ont tous remercié d’être venu, incluant Claude Julien, l'entraîneur-chef.

«Tout le monde a été gentil avec moi, les joueurs m’ont aussi remercié à la fin, a raconté le pompier d’Ottawa»

Si Bryce Luker a joué à de bons niveaux de hockey, il n’avait jamais eu l’occasion, comme gardien, de faire face à des joueurs du calibre de Jonathan Drouin, Max Pacioretty et Alex Galchenyuk.

«Pour Drouin c’est le maniement de la rondelle, ses habiletés sont très, très bonnes, a raconté Luker. Pacioretty et Galchenyuk ont un très bon lancer. C’est l’intelligence du jeu, c’est tellement plus vite à ce niveau-là.»

Le pompier gardien de but de l’Outaouais était satisfait de sa performance.

«Mon pourcentage d’arrêts, c’est autour de 50%, estime-t-il. Un arrêt sur deux c’est pas pire. Je suis content, j’ai quand même fait quelques arrêts, ç’a bien été.»

 

L'effet Normandeau
En direct de 10:00 à 12:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.