• Accueil
  • « Terriblement excité !» - Mario Cecchini, président des Alouettes
98.5 Sports
Un premier match local pour les Alouettes

« Terriblement excité !» - Mario Cecchini, président des Alouettes

« Terriblement excité !» - Mario Cecchini, président des Alouettes
Mario Cecchini, président des Alouettes
Photo: Dominick Gravel / Alouettes de Montreal

Les deux dernières années n’ont pas été faciles pour les équipes de la LCF. Après une saison annulée en 2020, 2021 a été une saison écourtée, encadrée par un paquet de règles sanitaires peu conventionnelles pour une équipe de football. 

Cette saison, après des négociations ardues entre la LCF et l’Association des joueurs, il semble qu’on se dirige enfin vers une certaine normalité et un début de saison dans l’ordre des choses, selon ce qu'a fait savoir le président des Alouettes, Mario Cecchini, en entrevue au balado Les Jérémie le midi.

« Terriblement excité de retrouver le stade et les matchs de football. Maintenant que nous avons une entente de travail de sept ans en poche, on peut véritablement commencer à regarder vers l’avant. »

Vendredi soir, les Alouettes recevront le Rouge et Noir d’Ottawa dans leur deuxième match d’exhibition, avant le début de la saison régulière le week-end suivant.

Une expérience client à la fine pointe

L’un des buts de la LCF cette saison, améliorer l’expérience client dans le stade, mais aussi pour ceux qui regardent à la télévision.

« À partir de 2023, le stade aura 50 caméras tout autour du stade. C’est grâce à une entente avec la compagnie de technologie et de paris sportifs Genius. Ils ont signé un contrat avec le LCF de 100 M$ sur 10 ans. Et la ligue investira 50 M$ de ces 100 M$ sur la technologie dans le stade, ce qui permettra d’avoir plus de statistiques avancées mais aussi d’augmenter la qualité des diffusions. »

Cecchini est persuadé que ces améliorations aideront à attirer un autre type de clients potentiels. Il avoue que la vente de billets n’est vraiment pas facile, spécialement ici à Montréal.

« On veut rendre notre produit plus excitant et attrayant pour les plus jeunes. On veut avoir encore plus de proximité avec les partisans. On sait que ce n’est pas facile vendre des billets pour n’importe quoi, notamment à cause de tous les cônes orange au centre-ville de Montréal. C’est compliqué. »

Le fait français

À l'instar de son directeur général Danny Maciocia, Cecchini crie haut et fort que les Alouettes veulent que le français ait une plus grande place au sein de l’équipe.

« Il y avait une époque pas si lointaine où les opérations ici se passaient toutes en anglais. Je ne les blâme pas, ils avaient embauché plusieurs employés anglophones et ça se passait en anglais. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Je suis heureux de dire que cinq de nos neuf entraineurs, incluant Anthony Calvillo, parlent français. Par ailleurs, 13 de nos 21 partants canadiens, sont des Québécois. »

Il devient de plus en plus difficile, avec les nouveaux médias sociaux et les algorithmes ciblés, d’atteindre une nouvelle clientèle, qui souvent ne voit jamais les publications qui concernent le sport, surtout si ceci ne tombe pas dans leurs champs d’intérêts habituels.

« On tente de revenir un peu plus vers les médias traditionnels, on se rend compte que les entrevues qu’on y donne ont plus d’impact. Je pense qu’il est faux de dire que les médias traditionnels écopent de la présence des médias sociaux, l’un n’empêche pas l’autre. »

Les Alouettes ont d’ailleurs permis au demi défensif Marc-Antoine Dequoy de participer à l’émission de télévision Big Brother, qui a eu selon lui un impact positif sur l’organisation des Alouettes. 

Cecchini a été encouragé de voir que lors d’un match intra-équipe au camp d’entrainement à Trois-Rivières, près de 1500 personnes se sont déplacées pour y assister.

Ceci le porte à croire que de belles choses s’en viennent pour les Alouettes sur les terrains mais aussi à l’extérieur cette saison.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.