• Accueil
  • «C'est absolument inacceptable» -Isabelle Charest
98.5 Sports
Agression d'un jeune arbitre au soccer

«C'est absolument inacceptable» -Isabelle Charest

«C'est absolument inacceptable» -Isabelle Charest
La ministre Isabelle Charest
PC/Jacques Boissinot

L’agression filmée d’un jeune arbitre lors d’un match de soccer à Dollard-des-Ormeaux en fin de semaine continue à générer des réactions.

Le grand-père d’un jeune joueur sur le terrain s’en est pris verbalement à un arbitre avant de descendre des gradins et de lui porter un coup. D’autres spectateurs présents sur place ont défendu le jeune homme en immobilisant son agresseur.

Au micro de l’animateur Bernard Drainville, la ministre déléguée à l’Éducation, à la Condition féminine et aux Sports, Isabelle Charest, admet qu’elle ne revenait toujours pas.

« Évidemment, c’est absolument inacceptable. C’est incompréhensible. Moi, pour avoir gravité dans le milieu du sport longtemps, je n’ai jamais vu quelqu’un s’en prendre physiquement à un arbitre. Par contre, j’ai vu souvent, à plusieurs reprises, quelqu’un s’en prendre verbalement à un arbitre. Et je considère que les deux sont inacceptables. Ça n’a pas de mautadit bon sens! »

La ministre travaille présentement à moderniser la charte de l’esprit sportif qui remonte aux années 1980.

« Elle est passée date », dit-elle.

Cela dit, Isabelle Charest note que la perception de ce genre d’agressions a changé. 

« De voir la réaction des autres parents et de voir l’indignation que cela soulève, c’est un pas dans la bonne direction. »

Une campagne de sensibilisation contre la non-violence pourrait-elle ou devrait-elle être mise en place?

La ministre a noté que la Charte de l’esprit sportif est un pas dans la bonne direction, mais que « oui, ça pourrait se faire ».

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.