• Accueil
  • «Comment convaincre les nouveaux arrivants d'inscrire leurs enfants?»
98.5 Sports
Réactions au rapport du Comité du hockey

«Comment convaincre les nouveaux arrivants d'inscrire leurs enfants?»

«Comment convaincre les nouveaux arrivants d'inscrire leurs enfants?»
Jeremy Filosa
98.5

Jeudi, Québec a déposé publiquement un rapport rédigé par le Comité du développement du hockey au Québec. Jérémie Rainville et Jeremy Filosa, coanimateurs du balado Les Jérémie le midi, ont commenté le dossier au micro de Bernard Drainville.

Selon Jérémie Rainville, la notion du plaisir doit être au cœur des priorités pour le développement de la jeunesse dans le hockey.

«Prioriser le plaisir, c'est une notion qu’on oublie depuis trop longtemps. On a tenu ça pour acquis en disant que tout le monde fait ça. Il faut renouveler la notion de plaisir. C’est la base et surtout, si tu veux avoir du plaisir au hockey, il faut qu’ils apprennent à patiner. Ce n’est pas vrai que c’est plaisant de jouer au hockey quand tu n’es pas capable de suivre le jeu, quand tu es toujours en arrière, quand tu es toujours à terre. Prenons le temps de leur apprendre à patiner et après ça, on leur montrera le système de jeu.»

Il croit aussi que c’est positif que l’avenir du hockey dans la province soit entre les mains de Hockey Québec, parce que la fédération se doit de regarder le développement dans toutes les ligues possibles. Jérémie ne croit pas qu’il faut simplement regarder le nombre de joueurs de la LHJMQ repêchés dans la Ligue nationale de hockey.

De son côté, Jeremy Filosa a voulu parler de son lien personnel avec le hockey.

«Comment convaincre les nouveaux arrivants d'inscrire leurs enfants au hockey? La solution n’est pas simple. Je vais vous expliquer mon histoire. J’ai grandi dans Montréal-Nord, dans un quartier d’immigrants italiens. Dans ce temps-là, il y avait quatre chaînes de télé. Si tu arrivais au pays, tu avais deux postes en français et deux postes en anglais. Tu avais environ une chance sur quatre de tomber sur un match du Canadien. Les Canadiens gagnaient à peu près tout le temps et donc, tous les immigrants de l’époque, pratiquement tous mes amis italiens, jouaient au hockey. On avait six équipes dans tous les niveaux et en regardant les Canadiens gagner, les parents ont eu le goût d’inscrire leurs enfants au hockey. Aujourd’hui, on a de la misère bâtir une équipe.»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.