• Accueil
  • « J’ai la larme à l’œil quand je regarde la maquette » - Stephen Bronfman
98.5 Sports
Projet de retour du baseball à Montréal

« J’ai la larme à l’œil quand je regarde la maquette » - Stephen Bronfman

« J’ai la larme à l’œil quand je regarde la maquette » - Stephen Bronfman
Stephen Bronfman (La Presse Canadienne)

Ceux qui croyaient avoir plus de détails sur la rencontre entre la mairesse Valérie Plante et le groupe de Stephen Bronfman seront déçus. Les deux clans ont décidé de garder l’essentiel des discussions privées.

Cependant, la mairesse s’est dite impressionnée par le travail accompli par les hommes d’affaires qui désirent ramener le baseball professionnel à Montréal.

La dernière fois que Bronfman a rencontré la mairesse, avant la pandémie, cette dernière s’était dite un peu déçue du manque de détails de la présentation. Mais cette fois-ci, la situation était différente.

« C’est clair qu’ils ont travaillé très fort sur ce projet dans lequel ils croient vraiment. Mais je pense qu’il est primordial à partir de maintenant que leur projet soit dévoilé au grand public pour que ces derniers puissent se former une véritable opinion. C’est à eux de donner ces détails, car la ville n’est pas le promoteur du projet. »

Même si Valérie Plante a reconnu que le retour probable du baseball était, selon elle, une bonne chose pour Montréal, elle respectera le désir des citoyens qui ne désirent pas voir la ville injecter de fonds public dans la construction du stade.

Le plan dévoilé en 2022

Pour sa part, Bronfman a confirmé à sa sortie de la rencontre, que tôt en 2022, il rendra public son grand plan.

Il a aussi assuré la plus grande transparence, promettant de répondre à toutes les questions, même celles des plus sceptiques.

Il demeure aussi convaincu que lorsque la maquette sera présentée, les citoyens tomberont en amour avec le projet.

« Lorsque je regarde les dessins, j’ai la larme à l’œil. Ce sera incroyable. Et ce n’est pas juste une histoire de stade, ce sera un nouveau pôle et un centre communautaire pour Montréal, quelque chose qui manque vraiment à notre ville. »

Les deux côtés se sont dits satisfaits de la rencontre, sans entrer plus dans les détails.

« Plus le temps passe et plus les embûches s’éliminent devant nous, a lancé Bronfman. Au tout début nous en avions plusieurs, aujourd’hui nous en avons pas mal moins. »

Bronfman s’attend à convoquer les médias en janvier ou en février pour dévoiler au grand jour tous les détails du grand projet.

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.