• Accueil
  • Kim Clavel a vécu des moments «très difficiles»
98.5 Sports
Après une blessure à l’entraînement

Kim Clavel a vécu des moments «très difficiles»

Kim Clavel a vécu des moments «très difficiles»
Kim Clavel
Photo: Mikey Williams / Top Rank Inc / Getty Images

Après des années de travail acharnées, la pugiliste Kim Clavel avait finalement atteint l’objectif ultime de la carrière d’un boxeur, décrocher de combat de championnat du monde.

C’est le 17 décembre prochain au Centre Bell que ça devait se passer, contre la Mexicaine Yesenia Gomez. Si Clavel l’emportait, elle aurait mis la main sur le titre des mi-mouches de la WBC.

Malheureusement, elle doit aujourd’hui accepter d’attendre à nouveau. Clavel a subi une blessure à l’entraînement se voyant forcée de déclarer forfait.

Groupe Yvon Michel a reçu la mauvaise nouvelle de la part du Dr Francis Fontaine jeudi. Son combat de championnat du monde est donc reporté à une date ultérieure.

Groupe Yvon Michel et Kim ont préféré garder la nature de la blessure secrète.

«Comme on dit au hockey, c’est une blessure au bas du corps. Je veux garder cette information près de moi et de mon équipe. Je ne voudrais pas que ça vienne aux oreilles de mon adversaire. Un jour elle pourrait tenter d’en profiter.»

Clavel a expliqué en point de presse vendredi matin que la blessure persistait durant son camp.

«J’ai eu des hauts et des bas durant mon camp d’entraînement, parfois ça allait mieux, mais j’avais quand même toujours mal. Même que je le cachais de mes entraîneurs tellement je voulais me battre. Mais je savais que je m’en allais dans un combat sans mes meilleurs atouts.»

Selon son entraîneuse Danielle Bouchard, c’est la première fois de sa carrière que Kim annulait un combat et elle l’a vécu difficilement. 

«Je dois avouer que j’ai vécu des moments très difficiles, je n’y voyais que du noir. Je m’apitoyais sur mon sort. Tout le monde sait à quel point je voulais ce combat. J’avais aussi le stress ajouté de penser à mon entourage qui avait acheté des billets. C’était la première fois que je vivais ça. [...] Mais aujourd’hui j’y vois plus clair. Je vais me faire soigner, je me considère chanceuse d’être bien entourée et d’avoir un promoteur qui est derrière moi. J’ai déjà hâte de débuter ma période de traitements.» 

Sur cette carte du 17 décembre, trois Québécois devaient livrer des combats de championnat du monde, incluant aussi Artur Beterbiev et Marie-Ève Dicaire.

«Nous sommes derrière Kim à 100%, a lancé Michel. Il n’y a rien de dramatique, je sais qu’elle trouve cela triste, mais il n’y a pas de dommage. Ça n’aurait fait aucun sens de l’envoyer dans la mêlée dans un combat si important dans cet état.»

Selon le docteur Fontaine, Clavel pourrait remonter dans le ring en février, mais Michel indique vouloir être encore plus prudent. Un retour dans le ring au printemps semble plus probable.

Il n’est pas impossible que, si son adversaire choisissait une autre route, Yvon Michel soit obligé de chercher un combat de championnat du monde dans une autre fédération. 

Mais le promoteur a l’intention de faire tout ce qu’il peut pour dédommager Gomez dans le but de retenir ses services. En espérant qu’elle accepte le report du combat. 

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.