• Accueil
  • Ça prend une vision à long terme
98.5 Sports
Nouveau stade de baseball

Ça prend une vision à long terme

Ça prend une vision à long terme

S’il y a une erreur grave qui a été commise lors de la construction du Stade olympique, c’est celle de ne pas avoir eu une vision à long terme.

On savait tous que les Expos allaient déménager dans ce stade après les Jeux olympiques de 1976, et pourtant, le stade n’a pas du tout été conçu pour le baseball. 

En 1996, Atlanta a accueilli les Jeux olympiques en sachant qu’une fois les jeux terminés, les Braves allaient s’installer dans le stade. Ils ont conçu leur Stade olympique de façon à facilement pouvoir ensuite le convertir en parc de baseball.

Aujourd’hui, on parle beaucoup du nouveau stade de baseball qui pourrait voir le jour au Bassin Peel. Ce parc aussi doit être bâti avec une certaine vision à long terme en tête. 

Malgré ce que les conclusions des consultations publiques ont démontré, en coulisse, on entend qu’il n’y a aucun plan pour y inclure un toit. Que ce soit pour un toit rétractable ou amovible. Pourtant, on indique vouloir se servir de ce stade 12 mois par année. Comment faire s’il est recouvert de neige durant l’hiver?

Au moment d'écrire ces lignes, il semble assez clair que le plan est de présenter un projet de stade à un coût modique. Le groupe d’investisseurs désirant ramener le baseball à Montréal n’a pas l’intention de se faire rabrouer publiquement, déposant un projet de stade qui frôlerait le milliard de dollars. Et donc, un toit ne fait pas partie de l’équation.

Mais il serait primordial, pour ne pas dire vital, de construire le stade avec une possibilité éventuelle d’ajouter un toit. Le parc doit être conçu en sachant qu’un jour, un toit pourrait être nécessaire durant l’hiver.

Si après quelques années de garde partagée, le baseball majeur décide que Montréal aura finalement une équipe à temps plein, le club se mordrait les pouces de ne pas pouvoir ajouter un toit pour les mois les plus froids.

Le président des Brewers de Milwaukee avait indiqué aux médias lors des célébrations du 10e anniversaire du Miller Park, que la décision d’inclure un toit rétractable à leur stade avait été « la meilleure décision prise dans l’histoire du club ».

Selon son estimation, près d’un million de spectateurs de plus assistent aux matchs des Brewers chaque année, tout cela à cause de la certitude de la présentation des matchs.

Des stades comme ceux de Milwaukee, Miami et Seattle gardent l’allure d’un parc de baseball extérieur, tout en ayant l’option d’ouvrir ou fermer le toit. 

Le stade doit aussi appartenir aux jeunes

Michel Laplante, grand manitou des Capitales de Québec, en a surpris plusieurs dans la vieille capitale lorsqu’il a décidé de doter le stade des Capitales d’un toit durant l’hiver. Mais aujourd’hui on peut dire qu’il a gagné son pari.

« Pendant plusieurs mois, il ne se passait rien au Stade Canac. Pour 3,5 M$ nous avons réussi à rendre notre stade utilisable toute l’année. Nous avons des jeunes des programmes sport-études qui s’entraînent ici tous les jours. On parle de centaines de jeunes chaque jour, hiver et été. »

Pour Michel Laplante, il est primordial pour Stephen Bronfman et son équipe de penser aussi à cela.

« Montréal mérite son équipe du baseball majeur oui, mais ce stade doit aussi pouvoir servir eux jeunes. Il va se passer quoi pendant les 9 mois que l’équipe professionnelle n’y sera pas? Je n’ai aucun problème à ce que le gouvernement s’implique, mais ça devrait être une condition incontournable. »

En date d’aujourd’hui il n’y a aucun terrain de baseball sur l’île de Montréal qui est couvert et utilisable durant l’hiver pour nos jeunes joueurs. Le stade de Bassin Peel pourrait devenir le nouveau pôle de baseball pour le développement de nos espoirs. 

« De notre côté à Québec, à plus petite échelle, le stade est toujours occupé. Même si nous sommes un OSBL, on arrive à payer notre prêt et faire un petit profit, ce qui nous permet de réinvestir dans l’équipement et autre. Je pense qu’aujourd’hui à Québec tout le monde reconnaît l’importance d’avoir ce type d’infrastructure et le succès qui vient avec cela. »

Dans une récente entrevue au Journal de Montréal, Douglas Toro (frère d’Abraham Toro des Mariners), aujourd’hui à l’emploi de Baseball Québec, a indiqué que les prochains joueurs québécois qui atteindront le baseball majeur viendront probablement de Québec, car ces derniers peuvent s’entraîner 12 mois par année.

Laplante a bon espoir que le groupe de Monsieur Bronfman prendra cela en considération lorsque viendra le temps de tout décider.

Mais mis à part cela, si le groupe de M. Bronfman désire recevoir des concerts, des salons et plusieurs autres évènements, l’option d’ajouter un jour un toit, amovible ou rétractable est impérial. Ce stade, il doit être rentable et ce n’est pas sous 6 pieds de neige l’hiver qu’il le deviendra. 

Il n’est pas nécessaire que le toit soit opérationnel dès le jour un, mais en le bâtissant avec l’option de l’ajouter éventuellement, on s’assurerait de se donner toutes les options nécessaires lorsque ce jour viendra.

Classiques 80-90
En direct de 14:00 à 18:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.